On la connaît sous le nom de chemise en plaid, chemise en flanelle, ou encore chemise de bûcheron. La chemise à carreaux, symbole invétéré de l’Amérique du Nord, fait désormais partie de ces pièces cultes que l’on retrouve à chaque automne-hiver. 

En coton, en laine ou en matières recyclées, cet intemporel mode a d’abord été une référence du dressing masculin afin de devenir un indispensable des modeuses. Voici tout ce que vous devez savoir sur ce vêtement de travail devenu mythique.

 

Une brève histoire de la chemise à carreaux 

Comme vous vous en doutiez peut-être, l’histoire de la chemise à carreaux est intimement liée à celle du motif tartan ou plaid écossais.

Lors des vagues d’immigration vers les États-Unis, le tartan traverse l’Atlantique grâce à deux figures notables. D’un côté, le clan écossais McCluskey, arrivé dans le Montana en 19e siècle et ayant échangé ses plaids traditionnels contre des peaux de bête.

De l’autre, John Rich, fondateur de l’usine à laine Woolrich Woolen Mills, qui donne ses lettres de noblesse à la chemise plaid avec le modèle Buffalo, sorti en 1850. 

Destinée aux fermiers, aux pionniers et aux bûcherons, celle que l’on surnomme alors la “red plaid shirt” a pour fonction première de protéger les travailleurs des conditions climatiques capricieuses. Plus tard, les cowboys en feront également leur uniforme. 

En 1914, la chemise à carreaux trouve sa consécration en le personnage de bande dessinée Paul Bunyan.

Dans les années 20, c’est la griffe américaine Pendleton qui se réapproprie le fameux vêtement de travail en lui conférant des couleurs nouvelles ainsi qu’une coupe sportswear que même les civils peuvent porter. Ce nouveau modèle deviendra un emblème dans l’Oregon, état fermier par excellence. 

Plus tard dans les années 60, les Beach Boys en feront leur go-to et Kurt Cobain, dans les années 90, l’ancrera dans le mythe de la génération grunge. 

La chemise à carreaux : vintage, mais toujours tendance

Vieille de près de 200 ans, la chemise à carreaux est toujours aussi tendance et se décline saison après saison. 

Aujourd’hui, elle n’est plus uniquement réservée aux hommes et s’est pleinement intégrée dans le dressing féminin grâce à une modernisation plus que bienvenue : 

  • Des motifs plus seulement bicolores, mais désormais souvent quadricolores.
  • Des couleurs variées, allant des traditionnels rouge et noir à des tons pastels ou plus vifs. 
  • Des coupes diverses et se prêtant aux saisons : chemise, surchemise, robe chemise… 

On ne va pas se mentir, la chemise en flanelle est aussi revenue sur le devant de la scène grâce au mouvement hipster des années 2010. 

Aujourd’hui, il s’agit d’une des pièces les plus présentes en fripes et boutiques de seconde-main : impossible de passer à côté !

Comment porter la chemise sans adopter le look bûcheron ? 

La chemise à carreaux est polyvalente et reste trendy mais peut n’est pas toujours bien coupée. 

Pour ne pas tomber dans le côté fermier ou bûcheron de la chemise plaid, il s’agit de glamouriser celle-ci en jouant sur les formes et les couleurs. 

La surchemise à carreaux, par exemple, est une excellente alternative coupe plus subtile et oversize qui vient relever n’importe quelle tenue basique en beauté. 

De plus, elle peut être portée sous un manteau d’hiver bien épais pour rester au chaud en toutes circonstances. 

La clé d’un look réussi avec une surchemise à carreaux écossais ? 

Les accessoires ! Mini-sac, bijoux dorés et combat boots viendront dynamiser cette pièce tendance sans alourdir la tenue. 

Envie de mettre la chemise plaid à l’honneur dans vos prochaines collections ? 

Notre équipe vous aide à élaborer votre sélection en fonction de vos exigences.

Pas encore inscrit ? Créez votre compte client en quelques secondes pour accéder à nos pièces.

Déjà client ? Contactez-nous rapidement pour établir une première sélection mode de votre futur vestiaire.